P.N.L.

La PNL Programmation Neuro Linguistique.

La Programmation Neuro Linguistique a été mis en place aux États Unis dans les années 1970 par un linguistique, John Grinder et un mathématicien et psychothérapeute, Richard Bandler. Ces deux scientifiques ont construit leur approche sur la modélisation du comportement, du savoir-être de psychothérapeutes dits d’exception que sont  Fritz PerlsMilton Erickson et Virginia Satir. La Programmation Neuro Linguistique est ainsi et avant tout une synergie de différents talents. Roberts Dilts y apportera aussi par ses travaux sur des modèles neurologiques. Il a actuellement exploré la créativité en modélisant les travaux de personnes illustres tels que Léonard de Vinci, Walt Disney et Albert Einstein. Faisant partie des thérapies brèves, la P.N.L. est aussi clairement une approche intégrative. Elle propose de s’améliorer soit même et ainsi son comportement et sa communication, sans doute avec soi et avec les autres.

PNL Vincent Fourneret

 

« Développer votre excellence et estime de soi »

 

« Questionnement des croyances limitantes »

 

La communication, de « com » qui signifie avec et de « munus » que je retiendrais ici comme étant le don gratuit, le cadeau, est donc au centre de la Programmation Neuro Linguistique. Elle est sans doute une grammaire d’une communication réussie. Grinder et Bandler lui ont donné quelques postulats qui peuvent variés selon les sources et écrits. Bien sûr, nous y retrouvons les fondamentaux:

1.La carte n’est pas territoire

Aucune traduction ou information ne peut fournir l’ensemble des données et informations d’une expérience. La compréhension et la perception que nous avons du monde ne reflète pas objectivement le monde.

2.Nous sommes constamment en communication

Nous créons dans tous les cas une interaction entre soi et les autres ( verbal, non verbal, …)

3.Nous comprenons ce que nous disons dans la réponse de notre interlocuteur

C’est effectivement cette réponse qui donne le sens du message émis, indépendamment de l’intention de l’émetteur. Elle doit être pleinement prise en compte pour apprécier l’impact du message et le réajuster si besoin.

4.Tout le monde a en soi ou peut acquérir toutes les ressources nécessaires pour atteindre un objectif

Une personne a tout ce qu’il lui faut pour obtenir ce qu’elle veut vraiment, si bien sûr l’objectif qu’elle se fixe est défini selon les termes P.N.L.

5.Il n’ y a pas « d’échec » que des apprentissages

Erreurs et échecs ne sont que des étiquettes. En porter le poids peut être limitant et culpabilisant. Il est plus utile d’en faire une source d’apprentissage qui permet d’être plus efficace dans le futur. Ce sont alors des opportunités de prendre plus d’informations et d’évoluer.

6.Il y a toujours un autre choix et la personne fait à un moment donné le meilleur choix en fonction ce de qu’elle sait

Même si nous ne le voyons pas, ne l’entendons pas, ne le sentons pas, un autre choix au moins est disponible. Avec des options et des choix, nous pouvons décider de manière plus adaptée. Le choix qui est fait à un moment est celui dont la personne pense qu’il est le plus adapté pour elle, dans le but de survivre, d’être en sécurité, d’avoir du plaisir, de remplir un critère, d’éviter le danger, …

7.Derrière tout comportement, il y a toujours une intention positive pour la personne

Il est nécessaire de séparer comportement et intention: un comportement peut être inadapté, destructeur, l’intention qui lui donne naissance est positive pour la personne dans ce sens qu’elle tente de la protéger, de lui apporter quelque chose d’important et ceci peut se faire à un niveau primitif de survie.

8.Le « pouvoir » est la capacité de produire un résultat attendu

Il ne s’agit pas de pouvoir « sur », de contraindre de imposer, c’est la flexibilité, la capacité d’avoir du choix, d’utiliser toutes ses capacités pour permettre à l’autre d’être autonome, d’avoir plus d’informations et de choix.

 

Aussi des piliers ont été définis afin d’établir ce cadre: le rapport, la représentation sensorielle, la pensée en terme de résultats, la flexibilité comportementale. Bien que la Programmation Neuro Linguistique ait été au départ fondée sur des modèles linguistiques, l’approche évolue vers des perceptions et représentations mentales et sensorielles. Elle est souvent plus utilisée et reconnue au sein des entreprises. Effectivement les outils P.N.L. s’appliquent facilement à la gestion des conflits, motivation, mise en place d’objectifs. Elle porte aussi évidemment pleinement en individuel avec des particuliers. Faire un deuil, un pardon, se préparer à un événement spécifique font partie des possibilités aussi de la Programmation Neuro Linguistique.

J’ai eu la chance d’être formé par une élève d’Anné Linden. Après près de deux ans d’enseignement et pratique, j’ai pu prétendre au niveau Maitre Praticien. Je vous propose de travailler ensemble votre excellence. Les grands axes de progrès sont les suivants :

les croyances : questionnement, identification, conflits, limitantes

la réussite : stratégie de succès, objectif, créativité

la réparation : pardon, deuil, dépendance

L’objectif essentiel est et sera toujours d’aller là où vous souhaitez aller. Vous serez et resterez toujours le seul guide à bord. Durant une séance en groupe ou individuel, vous serez le seul à travailler. Je vous propose, au Beausset, à Toulon et dans tout le Var, d’augmenter votre efficacité personnelle et professionnelle, d’accroitre votre domaine d’excellence et votre créativité, d’orienter votre énergie vers le positif, d’acquérir de nouveaux outils de communication et avant tout développer votre flexibilité, adapter votre comportement en fonction des problématiques de votre interlocuteur. Tout ceci est bien sur accessible en entreprises et en individuel.